Depuis que j’ai déménagé, je ne dors plus !

 

Rainbouw Depuis que j’ai déménagé, je ne dors plus !

Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

Installé comme des princes, dans une belle petite villa, dans un pays, superbe et sans le moindre tracas. Nous avions pris quelques vacances et depuis notre arrivé… pas moyen de dormir sans m’éveiller toutes les deux ou trois heures.  Mon épouse dormait aussi mal que moi et nous nous levions le matin épuisés et de méchante humeur ! Il fallait faire quelque chose, et vite.

C’est incroyable, tous ceux qui me connaissent savent qu’il ne me faut que quelques secondes pour plonger dans les bras de Morphée. Mon épouse est même un peu jalouse 😉

Géobiologue (ou géobiologiste comme disent certains) depuis plus de trente ans, voilà des années que j’aide des gens souffrant du même problème que moi et… il faut que cela m’arrive aussi ?

Jetant un coup d’œil sur mes bagages, je me rends vite compte que je n’ai pas emporté le moindre  matériel de détection et je dois faire travailler mes méninges.

Il me faudrait :

  • Une baguette de sourcier (pour détecter failles, veines d’eau, ondes nocives…) ;
  • Une baguette de Lecher (pour déterminer exactement ce que j’ai détecté) ;
  • Un détecteur de champs électriques de basses fréquences (pour vérifier l’incidence des hautes tensions, l’installation électrique…) ;
  • Un détecteur de hautes fréquences (pour détecter et mesurer les émissions des antennes GSM, des radars, du Wifi…) ;
  • Un pendule (c’est l’outil basique en radiesthésie).

Naturellement, je n’ai rien de tout cela et impossible de me procurer quoi que ce soit dans le coin où je me suis réfugié.

Mais, finalement, les géobiologues, géolobiologistes et sourciers de jadis n’ont pas eu directement le matériel sophistiqué dont je me sers habituellement pour travailler, puisqu’il n’existait pas. Je n’ai pas commencé à travailler avec tout ce qui existe maintenant non plus, pour la même raison.

Une baguette de sourcier, on la taillait tout simplement dans un coudrier (noisetier) et on en faisait bon usage.

La première chose que je fais c’est de me fabriquer une baguette de sourcier.

Les détecteurs de champs et la baguette de Lecher sont indispensables dans une géobiologie moderne et aucun géobiologue expérimenté ne s’en passerait plus. Mais quand on n’en a pas sous la main on peut quand même, en cas d’urgence, se servir d’un pendule pour dégrossir le problème.

Je n’ai pas de pendule sous la main mais je possède une chaîne en or avec un morceau d’ambre au bout. C ‘est un jeu d’enlever ma chaîne et d’attacher le fermoir sur l’anneau.

La seconde chose que je fais c’est de me fabriquer un pendule.

Bon, maintenant je peux rechercher pourquoi je ne dors pas dans cette belle villa et en employant mes instruments rudimentaires, j’ai découvert la cause en une demi-heure.

Oh, je n’étais pas chez moi et je ne  pouvais remédier au problème de façon définitive, mais un léger bricolage, un peu de déménagement interne et une décision – pas pratique mais… – terriblement efficace m’a permis de retrouver un sommeil paisible dès la première nuit.
vacances 150x150 Depuis que j’ai déménagé, je ne dors plus !

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +2 (from 2 votes)
Depuis que j’ai déménagé, je ne dors plus !, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Auteur : Daniel Marchal

Géobiologue, sourcier et radiesthésiste depuis... 34 ans

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.