Prévisions météo et autres prédictions maléfiques

geobiologiemeteoprev Prévisions météo et autres prédictions maléfiques

Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

En ce mois de juillet 2012, la polémique enfle, les menaces de procès se multiplient envers les météorologues qui annoncent du mauvais temps pour les semaines à venir.

Depuis la nuit des temps, les hommes (et les femmes…) aiment les prédictions, ils voudraient savoir ce qui va leur arriver. En fait, ils aimeraient surtout qu’on les rassure et qu’on leur annonce de bonnes nouvelles !

En classe, on nous racontait que jadis ont exécutait, purement et simplement,  les porteurs de mauvaises nouvelles. Certains situent l’action en Grèce d’autres en Chine antique, mais cela devait être… radical.

Les parcs de loisirs, les hôteliers, les stations de vacances en ont marre que l’on annonce seulement la pluie et le froid. Ils savent que leurs clients confondent souvent la météorologie et les sciences exactes.

Ce que l’on reproche à la géobiologie, aux sourciers, aux radiesthésistes ou aux astrologues qui parfois pratiquent sans discernement, on peut le reprocher aussi aux météorologues qui se basent pourtant sur des tendances, des probabilités et une série de calculs effectués :

  • en un moment précis ;
  • pour une période probable ;
  • pour un endroit donné.

Même si chacun n’entend que ce qu’il veut entendre, lorsqu’on vous annonce la veille un temps pourri sur toute la Belgique, cela ne donne guère envie de partir en balade, le matin venu.

Et pourtant, la météo n’est pas une science exacte et seuls les calculs réalisé sont faits de manière scientifique. Les résultats ne sont fiables que pendant un moment très variable et ils sont accompagnés d’un indice de fiabilité que nous avons tendance à oublier.  Il faudrait établir des bulletins météo toutes les heures et pour chacun de nos villages pour avoir une fiabilité plus importante !

Vous savez que je suis géobiologue, mais ce qui me fait vivre, c’est mon métier d’entrepreneur. Je réalise, au jour le jour, des essais de sol partout en Wallonie et en Région Bruxelloise.

Pour faire un essai de sol, il faut se rendre sur un terrain… en plein air et là, le vent, la pluie ou l’orage, on les sent passer en direct.

canardgeobiologie Prévisions météo et autres prédictions maléfiques

Figurez-vous que cette année je suis rentré trempé, comme un canard… trois fois

Les autres jours, à l’endroit où j’étais, il faisait sec et souvent très beau. Par contre, sur le chemin du travail, il m’est arrivé souvent de rencontrer, pendant un moment et la même journée, de la pluie, ensuite du ciel bleu ou de la grisaille.

Vous avez dit : prévisions ?  Vous rigolez ?

Le soir venu, lorsque mon épouse me demande quel temps il a fait, je lui réponds généralement :

Aujourd’hui ?
Il a encore fait très beau !

Alors, oui, je comprends parfaitement la grogne des représentants du secteur touristique en général.

La météo insiste trop lourdement sur la pluie et le vent et ne dit jamais que ce ne sera que momentané, que le reste de la journée pourra être magnifique pour ceux qui se seront mis en route malgré des prévisions générales pessimistes à souhait et l’encouragement à ne pas mettre un chien dehors.

Donner « les tendances » atmosphériques, c’est une chose, encourager les gens à ne pas sortir le bout du nez ou à filer à l’étranger, c’est autre chose et ce n’est pas bien.  C’est faire du tort à notre pays, à notre région et à ceux qui se décarcassent toute l’année pour nous accueillir.

Si j’avais tenu compte de la météo, je serais aujourd’hui en faillite car j’aurais postposé une série d’essais de sol pour ne pas risquer de me mouiller !  Et pourtant mon entreprise prospère, je travaille en Belgique, souvent à l’extérieur et… parfois c’est en tant que sourcier, pour chercher de l’eau 😉

Comprenez le mécontentement des gens qui consacrent leur vie au tourisme, ceux qui ont investi en Belgique, à la côte, dans les Ardennes mais aussi partout ailleurs où viennent se délasser, se distraire ou se reposer des touristes d’un jour, d’une semaine, de quinze jours ou plus.

Quelle déception quand on attend, avec parfois toute une équipe, et qu’on ne voit personne alors qu’il fait si beau et que les touristes ne le savent pas. Ils ont cru une météo frileuse et pessimiste qui s’est trompée !

Arrêtons d’écouter les oiseaux de mauvaise augure, chassons la sinistrose et regardons autour de nous : nous habitons un beau pays où l’on vit beaucoup mieux que dans certains endroits plus ensoleillés du globe. Allons à la découverte et s’il y a une averse on trouvera bien un endroit pour faire une pause.

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +2 (from 4 votes)
Prévisions météo et autres prédictions maléfiques, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Auteur : Daniel Marchal

Géobiologue, sourcier et radiesthésiste depuis... 34 ans

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.