Les ondes vous agressent à Bruxelles, Liège, Namur… Gsm, wifi dect, radar, 220 volts…

bigsiren Les ondes vous agressent à Bruxelles, Liège, Namur...  Gsm, wifi dect, radar, 220 volts...

Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

Aujourd’hui, « Vers l’Avenir » du 14 novembre 2013 publie un article sur l’électrosensibilité et vous rappelle qu’en Suède – uniquement – l’électrosensibilité est considérée comme une maladie.

Que se soit à Bruxelles ou en province, partout la souffrance des électrosensibles est ignorée, voire ridiculisée par une partie du monde scientifique.

Ce qui devrait vous interpeller, c’est ce : « une partie » !

Donc vous pourriez en déduire que l’autre partie, que les autres études, que les autres publications, tout aussi scientifiques, reconnaissent cette électrosensiblité dont se moquent leurs confrères.

Quelques questions ne vous viennent-elles pas à l’esprit :

–          Y a-t-il donc plusieurs sortes de scientifiques ? Des vrais et des faux ? Des crédibles et des débiles, des fiables et des vendus ?

Ou alors, serait-ce « carrément » le financement des études qui guiderait les résultats ?

Ou, plus simplement, le fait de partir de l’hypothèse que les « ondes » ne sont pas dangereuses ou de partir du fait que ces mêmes « ondes » risquent de vous faire subir les maux les plus divers ?

L’article de « Vers l’Avenir » énumère : vertiges, fatigue chronique, paralysies, migraines, confusion mentale, douleurs dans les membres…

On vous parle d’ondes, de soupe d’ondes, d’électrosmog, etc.

Toutes ces ondes auraient-elles la même nocivité ? Le remède serait-il universel ? Que nenni !

Si vous voulez vous protéger d’un agresseur, quel qu’il soit, il faut d’abord l’identifier, juger de sa force (le mesurer) et utiliser la parade adéquate. Vous pouvez craindre des ondes qui se révèlent minimes et en ignorer d’autres tapies sournoisement dans votre maison, votre entreprise ou votre exploitation agricole.

Faites expertiser un lieu de vie, de travail ou – plus urgent encore – de repos, devient un acte de légitime défense (ou de légitime défiance) plus qu’un simple principe de précaution.

Pour vos entreprises, les jours d’absentéisme, le personnel épuisé ou inutilement harcelé, tout cela commence à peser lourdement et demande des solutions.

Dans vos exploitations agricoles, certaines bêtes souffrent et les rendements chutent alors que le secteur est déjà bien mal en point !

De bons géobiologues sont à votre écoute

Ils peuvent intervenir et limiter, voire supprimer beaucoup d’effets de ces ondes électromagnétiques dont certains scientifiques nient le danger tandis que d’autres ne cessent d’agiter la sonnette d’alarme.

Les géobiologues sont… à votre service !

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

 

 

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 5.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +1 (from 1 vote)

Géobiologie : définition

arcenciel 300x225 Géobiologie : définition

A la demande de quelques amis, revoici la définition de la géobiologie

Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

Expertise d’un lieu de vie pour détecter les éventuelles perturbations  pouvant influer sur les organismes humains, les animaux ou les végétaux y séjournant. La géobiologie s’intéresse aux terrains à bâtir, aux maisons et aux immeubles à étages, aux étables, écuries, bergeries…

Le géobiologue traque les sources, les veines d’eaux souterraines, failles sèches ou humides…).

Le géobiologue – ou géobiologiste – recherche et mesure les champs électromagnétiques artificiels de hautes fréquences (antennes GSM – émetteurs et relais –, DECT, WIFI, radars, antivols, etc.) mais aussi les problèmes de basses fréquences dont l’installation électrique en 220 ou 380 volts, les problèmes engendrés par les lignes à haute ou moyenne tension, les transformateurs, etc.

Les recherches débouchent sur une série de corrections sur place et de conseils allant du plus simple au plus élaboré, mais à chaque problème… sa solution.

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +2 (from 2 votes)

Au secours, j’entends un bruit effrayant dans ma maison

loco 300x252 Au secours, jentends un bruit effrayant dans ma maison

Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

Un bruit effroyable

– On dirait qu’un train passe chez moi !

– Ce n’est pas un peu exagéré ?

– A peine, il y a des moments où ce bruit infernal me rendrait folle !

Un bruit infernal, chez soi, c’est ce qu’on vécus quelques-uns de mes clients et ils m’ont appelé au secours.

C’est quoi un bruit infernal, me direz-vous ?  Eh bien c’est un bruit qui empoisonne la vie de tous les jours.
C’est un bruit régulier, intempestif venant troubler votre quiétude à certains moments de la journée ou de la nuit.

Si ce bruit peut être entendu au moins une fois, correctement, toutes les heure il y a certainement lieu de faire quelque chose avant d’exploser !

Ces bruits intempestifs, je les ai maintes fois fait disparaître et ils étaient pratiquement tous
différents mais…  incontestables.

Rien à voir avec les acouphènes ni avec le chien du voisin.

Vous connaissez ce problème ? Parlons-en !

Tout d’abord, des bruits inexplicables ne sont –  pas toujours – surnaturels.

Des tas de phénomènes physiques peuvent provoquer du bruit et ce n’est pas une mince
affaire de les isoler et de les faire disparaître.

Mais une bonne dose de technique « spéciale » peut y arriver dans la majorité des cas.

Un bruit correctement identifié est plus facile à neutraliser.

Sinon c’est la galère et à moins de démonter toute la maison on n’arrive à rien.

Vous vivez cela pour le moment, vous souffrez de cela ?  Appelez-moi !

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +2 (from 2 votes)

Au secours… le mur m’insulte !

geobiologieinsulte Au secours... le mur m’insulte !

Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

Depuis son déménagement, rien ne va plus. Dans un coin du salon une voix agressive se manifeste et hurle les pires insanités qu’une jeune dame seule puisse entendre.

Elle est terrorisée, elle a mis tout l’argent qu’elle avait de côté pour acheter cette vénérable et tranquille maison ayant appartenu à son oncle bien-aimé et voilà que cette chose étrange lui arrive.

Et pourtant, les voix agressives qu’elle entend se sont déjà manifestées à son ancien logis, à plus de 200 km de là et après de longues tergiversations elle avait fait appel à moi. Après une écoute attentive, j’étais intervenu sur la source même de ce problème et tout était rentré dans l’ordre.

Cela heurte sa sensibilité et son raisonnement cartésien, encore une fois elle est victime d’une véritable agression mentale et ne sachant à quel saint se vouer, c’est moi qu’elle appelle de nouveau à son secours.

Lors de ma précédente  intervention tout était rentré dans l’ordre et elle avait enfin pu retrouver sa sérénité.

Ne me demandez surtout pas d’expliquer ce phénomène, ne me demandez pas si cela recommencera un jour, dans une autre circonstance, dans un autre lieu. Des choses nous dépassent, nous pauvres humains ; la psychologie et la médecine n’expliquent pas tout et parfois une solution semble venir de l’univers lui-même…

C’est donc armé de toute mon assurance en une force supérieure et fort d’une expérience Reiki salvatrice que j’ai attaqué le problème.

Quelques corrections plus tard, mon intervention a porté ses fruits et depuis maintenant plusieurs années le phénomène pour le moins étrange et inquiétant ne s’est plus manifesté !

Encore une fois, merci au Reiki et aux forces de l’univers…

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +1 (from 1 vote)

Depuis que j’ai déménagé, je ne dors plus !

 

Rainbouw Depuis que j’ai déménagé, je ne dors plus !

Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

Installé comme des princes, dans une belle petite villa, dans un pays, superbe et sans le moindre tracas. Nous avions pris quelques vacances et depuis notre arrivé… pas moyen de dormir sans m’éveiller toutes les deux ou trois heures.  Mon épouse dormait aussi mal que moi et nous nous levions le matin épuisés et de méchante humeur ! Il fallait faire quelque chose, et vite.

C’est incroyable, tous ceux qui me connaissent savent qu’il ne me faut que quelques secondes pour plonger dans les bras de Morphée. Mon épouse est même un peu jalouse 😉

Géobiologue (ou géobiologiste comme disent certains) depuis plus de trente ans, voilà des années que j’aide des gens souffrant du même problème que moi et… il faut que cela m’arrive aussi ?

Jetant un coup d’œil sur mes bagages, je me rends vite compte que je n’ai pas emporté le moindre  matériel de détection et je dois faire travailler mes méninges.

Il me faudrait :

  • Une baguette de sourcier (pour détecter failles, veines d’eau, ondes nocives…) ;
  • Une baguette de Lecher (pour déterminer exactement ce que j’ai détecté) ;
  • Un détecteur de champs électriques de basses fréquences (pour vérifier l’incidence des hautes tensions, l’installation électrique…) ;
  • Un détecteur de hautes fréquences (pour détecter et mesurer les émissions des antennes GSM, des radars, du Wifi…) ;
  • Un pendule (c’est l’outil basique en radiesthésie).

Naturellement, je n’ai rien de tout cela et impossible de me procurer quoi que ce soit dans le coin où je me suis réfugié.

Mais, finalement, les géobiologues, géolobiologistes et sourciers de jadis n’ont pas eu directement le matériel sophistiqué dont je me sers habituellement pour travailler, puisqu’il n’existait pas. Je n’ai pas commencé à travailler avec tout ce qui existe maintenant non plus, pour la même raison.

Une baguette de sourcier, on la taillait tout simplement dans un coudrier (noisetier) et on en faisait bon usage.

La première chose que je fais c’est de me fabriquer une baguette de sourcier.

Les détecteurs de champs et la baguette de Lecher sont indispensables dans une géobiologie moderne et aucun géobiologue expérimenté ne s’en passerait plus. Mais quand on n’en a pas sous la main on peut quand même, en cas d’urgence, se servir d’un pendule pour dégrossir le problème.

Je n’ai pas de pendule sous la main mais je possède une chaîne en or avec un morceau d’ambre au bout. C ‘est un jeu d’enlever ma chaîne et d’attacher le fermoir sur l’anneau.

La seconde chose que je fais c’est de me fabriquer un pendule.

Bon, maintenant je peux rechercher pourquoi je ne dors pas dans cette belle villa et en employant mes instruments rudimentaires, j’ai découvert la cause en une demi-heure.

Oh, je n’étais pas chez moi et je ne  pouvais remédier au problème de façon définitive, mais un léger bricolage, un peu de déménagement interne et une décision – pas pratique mais… – terriblement efficace m’a permis de retrouver un sommeil paisible dès la première nuit.
vacances 150x150 Depuis que j’ai déménagé, je ne dors plus !

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +2 (from 2 votes)

C’est un choc considérable pour une personne civilisée que de devoir reconnaître que…

Les maux dont elle souffre sont dus à une force stupide de l’imagination

bambou1 150x150 Cest un choc considérable pour une personne civilisée que de devoir reconnaître que...

Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

 

Cette citation n’est pas de moi, mais j’ai rencontré suffisamment de personnes intelligentes et sensées, capable de se remettre en question, pour trouver avec elles des solutions pour mettre fin à des problèmes qui les empêchaient de profiter de leur vie.

Non, définitivement non, nous ne pouvons dans notre pauvre petite tête enfermer toutes les connaissances. Tout comme Socrate je peux affirmer — sans crainte de me tromper — que plus je connais de choses plus je me rends compte que je ne sais rien.

C’est stupide de jeter le bébé avec l’eau du bain !

Tant que vous n’avez pas essayé, étudié ou approfondi quelque chose comment pourriez-vous vous forger une opinion ?

La géobiologie existe, de bons géobiologues ne demandent qu’à se mettre à votre service mais… il faut avoir l’esprit suffisamment ouvert pour pouvoir découvrir des solutions de mieux-être.

A bientôt,

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +2 (from 4 votes)

Une émission TV extraordinaire

antenne animee Une émission TV extraordinaireUn article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

Dans trois émissions TV

A la demande de journalistes,  j’ai été invité à parler de la géobiologie et de ce qu’elle pouvait apporter à tous ceux qui y avaient recours. Eh bien je me suis fait « avoir » les trois fois et je pensais qu’un journaliste de TV ne pouvait pas parler de façon positive de ce que nous les géobiologues pouvons faire pour aider de nombreuses personnes en situation de mal-être.

L’émission de « La Deux » (RTBF) du samedi 3 août 2013, me prouve qu’il y a encore de journalistes capables d’investiguer sans a priori et sans crainte du jugement des scientifiques.

C’est tellement facile de démolir, beaucoup plus facile que d’apporter des solutions en tout cas !

Un sage à dit : « Ne vous prenez pas trop au sérieux, de toute façon vous ne vous en sortirez pas pas vivant ! »

Revoyez ou découvrez cette émission : Enquêtes extraordinaires – Les énergies

La géobiologie au travail

Certaines personnes vivent mal dans leur environnement immédiat, leur maison leur bureau, ou leur commerce.

Rien ne semble se passer comme ils le voudraient et leur vie s’en ressent.

Parfois c’est dû à l’influence des lieux où ils se reposent, où ils travaillent et séjournent longuement, jour après jour.

Évidemment, ces gens ont consulté un médecin mais sans résultat, ils sont en bonne santé mais… ils souffrent.

C’est pour ces personnes que la visite d’un géobiologue peut changer beaucoup de choses !

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +4 (from 4 votes)

Il y a quelqu’un au grenier !

geobiologiefantome Il y a quelqu’un au grenier !

Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

La nuit, ils entendaient marcher dans le grenier, c’était plutôt des espèces de frôlements, parfois des petits bruits répétitifs, des espèces de craquements.

On aurait dit que quelqu’un frôlait le plancher et il y avait aussi des petits coups secs de temps à autre.

Intrépides, mais pas téméraires nos braves gens ont préféré que ce soit moi qui inspecte cet endroit inquiétant.

Pourtant ce n’étaient pas des gens crédules, mais un couple de jeunes scientifiques qui occupait la chambre, juste en-dessous et qui ne parvenaient plus à trouver le sommeil dans une chambre à coucher qui leur provoquait des cauchemars.

Bon, c’est vrai que les histoires de revenants c’est un peu cliché, mais ces gens avaient réellement une peur bleue et n’osaient pas dire ce qui les troublait à ce point.

Dans leur chambre il y avait un très fort champ électrique qui couvrait tout l’avant du lit et le problème était pourtant simple à corriger une fois détecté.

Un réaménagement de la chambre était possible et c’est ce qui a ramené le sommeil paisible à nos tourtereaux.

Les bruits dans le grenier m’ont pris beaucoup plus de temps à neutraliser mais tout est vite rentré dans l’ordre après mon passage.

Savoir parler de ce qui tracasse amène la possibilité de trouver une solution, ils se seraient tus, je ne serait pas passé et ils auraient toujours leurs craintes !

C’est ça aussi le métier du géobiologue : écouter, comprendre, réagir et remédier à des problèmes qui semblaient insolubles.

Ces braves gens parlaient même de quitter leur maison alors qu’en quelques heures tout a changé !

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

 

 

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 8.2/10 (5 votes cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +3 (from 3 votes)

Un relais antenne GSM au fond du jardin

 

Daniel7 300x193 Un relais antenne GSM au fond du jardin
Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique.

ANTENNE RELAIS GSM DANGEREUX ?

Ces derniers temps, des propos inquiétants concernant les effets des ondes GSM sur les tumeurs cérébrales (notamment) remettent encore une fois en cause l’utilisation du GSM,  les antennes relais GSM et l’impact qu’ils pourraient avoir sur la santé et plus particulièrement sur celle des enfants. De décisions de justice commencent à donner raison à certaines victimes de l’usage du GSM et relancent le débat.

NON, je ne me prononce pas sur le fait que d’avoir une antenne proche de chez-vous puisse vous faire dépasser les normes pour lesquelles la Belgique et la France se sont battues, soit une limite d’immission de 3V/m par antenne. Voici ci-dessous les normes retenues par deux organismes puissants :

  • La norme ICNIRP (Commission internationale sur la protection contre les radiations non ionisantes) est de 41 V/m
  • La norme OMS (Organisation Mondiale de la Santé) est de 61 V/m OMS)

Comme plusieurs antennes relais peuvent être dirigées vers votre habitat, il est impossible de dire quelle est la mesure de ces émissions à l’intérieur de votre maison et surtout dans vos chambres à coucher.

Souvent, lors de mes contrôles, je suis étonné de voir que l’influence de l’antenne n’est pas prépondérante et que des travaux de protection ont été effectués en pure perte, parfois du mauvais côté de la maison. Parfois, souvent même, je trouve des nuisances beaucoup plus importantes qui risquent de causer des problèmes à court, moyen ou long terme selon que les sujets sont plus ou moins allergiques aux diverses pollutions électromagnétiques ou autres…

Un point me chiffonne, comment un locataire ou un propriétaire de maison ne fait-il pas au moins contrôler et corriger une fois sa maison, son appartement, ses bureaux, ses étables, etc.

Le principe de précaution dont on parle si souvent est-il donc un vain mot ?  Votre santé et celle que vous aimez ne vous tracasse pas trop ?

J’en doute et je constate que les gens ont encore peur du « quand qu’en-dira-t-on », ils achètent gaillardement une maison, un terrain ou vivent dans un endroit que peu de chose pourrait améliorer. Un après-midi me suffit pour une expertise, cliquez dans contact !

Pourquoi hésitez-vous encore ? Donnez-moi votre réponse dans les commentaires ci-dessous et j’y répondrai, ou envoyez-moi un message dans « contact »

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

 

 

 

 

 

 

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +4 (from 4 votes)

Prévisions météo et autres prédictions maléfiques

geobiologiemeteoprev Prévisions météo et autres prédictions maléfiques

Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

En ce mois de juillet 2012, la polémique enfle, les menaces de procès se multiplient envers les météorologues qui annoncent du mauvais temps pour les semaines à venir.

Depuis la nuit des temps, les hommes (et les femmes…) aiment les prédictions, ils voudraient savoir ce qui va leur arriver. En fait, ils aimeraient surtout qu’on les rassure et qu’on leur annonce de bonnes nouvelles !

En classe, on nous racontait que jadis ont exécutait, purement et simplement,  les porteurs de mauvaises nouvelles. Certains situent l’action en Grèce d’autres en Chine antique, mais cela devait être… radical.

Les parcs de loisirs, les hôteliers, les stations de vacances en ont marre que l’on annonce seulement la pluie et le froid. Ils savent que leurs clients confondent souvent la météorologie et les sciences exactes.

Ce que l’on reproche à la géobiologie, aux sourciers, aux radiesthésistes ou aux astrologues qui parfois pratiquent sans discernement, on peut le reprocher aussi aux météorologues qui se basent pourtant sur des tendances, des probabilités et une série de calculs effectués :

  • en un moment précis ;
  • pour une période probable ;
  • pour un endroit donné.

Même si chacun n’entend que ce qu’il veut entendre, lorsqu’on vous annonce la veille un temps pourri sur toute la Belgique, cela ne donne guère envie de partir en balade, le matin venu.

Et pourtant, la météo n’est pas une science exacte et seuls les calculs réalisé sont faits de manière scientifique. Les résultats ne sont fiables que pendant un moment très variable et ils sont accompagnés d’un indice de fiabilité que nous avons tendance à oublier.  Il faudrait établir des bulletins météo toutes les heures et pour chacun de nos villages pour avoir une fiabilité plus importante !

Vous savez que je suis géobiologue, mais ce qui me fait vivre, c’est mon métier d’entrepreneur. Je réalise, au jour le jour, des essais de sol partout en Wallonie et en Région Bruxelloise.

Pour faire un essai de sol, il faut se rendre sur un terrain… en plein air et là, le vent, la pluie ou l’orage, on les sent passer en direct.

canardgeobiologie Prévisions météo et autres prédictions maléfiques

Figurez-vous que cette année je suis rentré trempé, comme un canard… trois fois

Les autres jours, à l’endroit où j’étais, il faisait sec et souvent très beau. Par contre, sur le chemin du travail, il m’est arrivé souvent de rencontrer, pendant un moment et la même journée, de la pluie, ensuite du ciel bleu ou de la grisaille.

Vous avez dit : prévisions ?  Vous rigolez ?

Le soir venu, lorsque mon épouse me demande quel temps il a fait, je lui réponds généralement :

Aujourd’hui ?
Il a encore fait très beau !

Alors, oui, je comprends parfaitement la grogne des représentants du secteur touristique en général.

La météo insiste trop lourdement sur la pluie et le vent et ne dit jamais que ce ne sera que momentané, que le reste de la journée pourra être magnifique pour ceux qui se seront mis en route malgré des prévisions générales pessimistes à souhait et l’encouragement à ne pas mettre un chien dehors.

Donner « les tendances » atmosphériques, c’est une chose, encourager les gens à ne pas sortir le bout du nez ou à filer à l’étranger, c’est autre chose et ce n’est pas bien.  C’est faire du tort à notre pays, à notre région et à ceux qui se décarcassent toute l’année pour nous accueillir.

Si j’avais tenu compte de la météo, je serais aujourd’hui en faillite car j’aurais postposé une série d’essais de sol pour ne pas risquer de me mouiller !  Et pourtant mon entreprise prospère, je travaille en Belgique, souvent à l’extérieur et… parfois c’est en tant que sourcier, pour chercher de l’eau 😉

Comprenez le mécontentement des gens qui consacrent leur vie au tourisme, ceux qui ont investi en Belgique, à la côte, dans les Ardennes mais aussi partout ailleurs où viennent se délasser, se distraire ou se reposer des touristes d’un jour, d’une semaine, de quinze jours ou plus.

Quelle déception quand on attend, avec parfois toute une équipe, et qu’on ne voit personne alors qu’il fait si beau et que les touristes ne le savent pas. Ils ont cru une météo frileuse et pessimiste qui s’est trompée !

Arrêtons d’écouter les oiseaux de mauvaise augure, chassons la sinistrose et regardons autour de nous : nous habitons un beau pays où l’on vit beaucoup mieux que dans certains endroits plus ensoleillés du globe. Allons à la découverte et s’il y a une averse on trouvera bien un endroit pour faire une pause.

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: +2 (from 4 votes)