Comment le Reiki s’est propagé en Occident

chakras2 Comment le Reiki s’est propagé en Occident
Les Chakras

Un article de Daniel Marchal, géobiologue (géobiologiste) en Belgique. 

Au début, le Reiki se transmettait exclusivement  de maîtres à élèves.   Les premiers écrits sur le Reiki ont été diffusés en Occident dans les années 1980 par Madame Hawayo Takata, une japonaise née à Hawaï mais résidant ensuite aux Etats-Unis.

Madame Takata souffrant d’une maladie très grave voulu revoir sa famille résidant au Japon.

Au Japon,  elle fut soignée dans la clinique Reiki de Chujiro Hayashi  –– le successeur choisi par Mikao Usui –– et fut complètement guérie. Suite à cette guérison elle travailla avec Chujiro Hayashi qui lui enseigna la pratique du Reiki.

Elle fut d’abord initiée par Chujiro Hayashi  aux 2 premiers degrés du Reiki et plus tard au grade de Maître Reiki.

Elle a consacré toute sa vie à diffuser cet art de guérison pour en faire bénéficier le plus de monde possible. C’est elle qui a vraiment fait « exploser » le nombre de maîtres et de praticiens.

Ce que je dois de nouveau préciser, c’est que le Reiki est une médecine alternative qui permet de soigner beaucoup de symptômes mais dont les praticiens ne peuvent en aucun cas établir de diagnostique.  Sauf… s’ils sont médecins !

Il n’est pas nécessaire de posséder un don de guérison (mais… je ne dis pas que ce soit un handicap non plus !) car la pratique du  Reiki implique que l’on admette le concept d’une « Énergie Universelle de Vie » animant toutes choses sur terre.  Le maître ou le praticien Reiki servent modestement de canal à cette « Énergie Inépuisable et Toute Puissante ».

Il n’est pas nécessaire que le receveur croie en quoi que ce soit, ce n’est pas sa foi qui agit mais bien cette « Énergie Inépuisable et Toute Puissante ».

Croire ou pas, relève de la religion et le Reiki n’est heureusement pas divisé par les religions.  Le Reiki ne considère pas qu’il puisse en exister une « meilleure » religion que les autres puisqu’il fait appel à l’ « Énergie Universelle de Vie ».

Mais il est indispensable que le receveur accepte et même demande explicitement le soin Reiki.

Quelle que soit la formation du praticien Reiki, il reste l’instrument de quelque chose qui le dépasse, il se contente d’appeler cette énergie et de la laisser couler librement vers le receveur.  L’énergie sait où agir !

Le praticien Reiki ne fait pas de miracle et quand miracle de guérison il y a c’est la « Force Universelle de Vie » qui agit.  S’il ne se passe rien de visible, c’est que cette « Force Universelle de Vie » décide que rien ne doit se passer à ce moment là !  Un autre moment sera peut-être plus favorable, c’est pourquoi il faut recevoir au moins quelques séances de Reiki.

Quoi qu’il en soit, aucun  praticien ne sait comment le traitement Reiki va agir car tout se fait pour le bien :

  • du praticien ;
  • du receveur ;
  • de l’univers tout entier.

Le receveur doit savoir qu’il n’est pas dans les mains d’un quelconque guérisseur mais dans les mains de la  « Force Universelle de Vie » (ou de quelque autre nom que l’on veuille bien lui donner).

Le praticien Reiki agit de la même façon sur les hommes, sur les animaux, sur les habitations, sur les étables, sur les écuries, sur les chenils, etc.  Il éloigne le mal ou purifie suivant les besoins exprimés.

Daniel Marchal
Géobiologue (géobiologiste)
en Belgique

VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.18_1163]
Rating: 0 (from 0 votes)
Comment le Reiki s’est propagé en Occident, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Auteur : Daniel Marchal

Géobiologue, sourcier et radiesthésiste depuis... 34 ans

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.